Coronavirus: comment se comporter seul à la maison? : Femme actuelle Le MAG

Le coronavirus Covid-19 ne se manifeste pas de la même manière à quiconque le reçoit. Symptômes caractéristiques: fièvre autour de 38 ° C – 39 °, dentelée, "c'est le principe de ces virus d'aviation", explique le Dr Alain Ducardonnet, toux sèche, fatigue qui ressemble à la grippe. Autres symptômes courants: troubles intestinaux, maux de gorge, maux de tête, perte d'odeur ou de goût.

Refuge et repos les premiers jours

Ces premiers symptômes surviennent au cours de la première phase de l'infection. Covid-19 n'est pas connu du corps, il réagit. Bons réflexes:

– Le conseil de base est bien sûr reste à la maison.

En avoir repos. Bien que la maladie évolue de manière irrégulière (l'état général s'améliore, s'aggrave à nouveau), il est important de se détendre.

N'oubliez pas de bien vous hydrater, avec de l'eau ou des tisanes. Surtout si vous avez de la fièvre.

Tu peux le prendre paracétamol, avec un espacement des prises de 6 heures et une limite de 3 g par jour. "Nous prenons du paracétamol lorsque la fièvre empoisonne la vie. C'est la réaction physiologique du corps qui combat l'infection. Si ce n'est pas trop ennuyeux, nous pouvons le laisser faire notre travail. » déterminé par dr. Alaina Ducardonnet. Ne prenez rien d'autre que des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou de l'aspirine.

Arrêtez de participer à l'activité physique. Pour un virus, cela peut provoquer une réaction inflammatoire aux troubles du myocarde et du rythme.

Pour booster votre immunitéune alimentation équilibrée. Invitez une assiette de fruits et légumes riches en vitamine C (kiwi, orange, brocoli, poivre …) et en zinc (foie de veau, grains entiers). Vous pouvez également planter sur des plantes qui augmentent l'immunité (astragale, échinacée …).

Comment pouvez-vous protéger les autres membres de votre ménage?

N'oubliez pas de vous laver les mains fréquemment avec du savon et de l'eau à Marseille. Portez un masque si possible. Et donnez aux enfants de bonnes habitudes en les encourageant à se laver les mains très régulièrement.

Quand avoir peur?

"Dans 80 à 85% des cas, ces symptômes disparaissent au bout de 5 à 7 jours,"explique le docteur."Cependant, chez certains individus, le système immunitaire est porté le jour 7 ou le jour 8. Il existe un risque de surinflammation qui se dépose sur les poumons. L'oxygène ne peut plus passer. "

Il est donc important de surveiller votre respiration et de vous alerter de tout problème respiratoire. Quand avoir peur? "Lorsque vous êtes calme, vous vous sentez pris dans un étau", décrypte le cardiologue."Si votre rythme respiratoire est plus rapide au repos, si votre souffle est court, si vous sentez que votre respiration s'accélère simplement en faisant quelques pas à la maison, vous devriez vous inquiéter.Cette infection secondaire peut survenir très rapidement, dans les 24 à 48 heures, vous ne devez donc pas être contourné.Une fois que ces symptômes se produisent, vous devriez consulter votre médecin ou appeler le 15. Plusieurs critères cliniques spécifiques Informez votre professionnel de la santé si votre la condition nécessite un traitement et une hospitalisation peut être nécessaire.

Peut-on prédire cette inflammation excessive?

"Malheureusement non ", regrette le dr. Alaina Ducardonnet. L'état des premiers jours (fièvre plus ou moins élevée, fatigue sévère ou non) ne suppose pas une séquence d'événements. Les personnes aux sols fragiles doivent être particulièrement attentives aux signes de difficultés respiratoires. Personnes à risques: personnes souffrant d'hypertension, d'asthme, de bronchite chronique, de seniors, de personnes ayant des antécédents cardiovasculaires, de patients cancéreux … En cas de doute, prenez rendez-vous pour une téléconsultation.

Le coronavirus peut-il avoir des conséquences?

"Chez les personnes qui présentent des formes légères, la fatigue se produit généralement", note le Dr Alain Ducardonnet."Il leur est difficile de revenir sur la pente, un peu comme après une mononucléose infectieuse. En cas d'attaque pulmonaire et de réanimation plus sévères, la survenue de tissu nerveux peut être notée. La rééducation est parfois nécessaire pour que le corps reprenne son activité."

À lire: Prenez rendez-vous … avec vous, Dr. Alain Ducardonnet, éd. Cherchez midi, qui sortira le 20 mai

Lisez aussi:

⋙ Coronavirus: l'effet de Covid-19 sur les poumons des patients

⋙ Coronavirus: depuis combien de temps les porteurs sains sont-ils contagieux?

⋙ Immunité: 6 huiles essentielles pour renforcer votre défense naturelle

Coronavirus: comment se comporter seul à la maison? : Femme actuelle Le MAG
4.9 (98%) 32 votes